La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Trésors cachés de la collection

La cinquième présentation

Depuis le mois de novembre de l'année dernière, la collection Oskar Reinhart « Am Römerholz » présente des œuvres de ses collections, qui, malgré leur indéniable qualité, n'ont pas été présentées au public depuis un certain temps. Les raisons d'une telle absence tiennent d'une part à la conservation de l'œuvre, d'autre part à l'exiguïté des espaces à disposition. Désormais, ces trésors cachés font l'objet d'une présentation à part où le spectateur peut les découvrir à son rythme. Des visites guidées spéciales, des causeries apportent un éclairage exhaustif à ces œuvres. Des représentants de métiers très différents sont invités à apporter des points de vue extérieurs au cadre habituel de l'histoire de l'art. 

C'est un dessin unique en son genre et très rarement exposé qui fait l'objet de la cinquième présentation, qui ne sera ouverte au public que pendant trois mois : le Portrait d'une femme dolente, vers 1512/15, de Matthias Grünewald. Les dessins de cet artiste, tout comme ses retables, connus mondialement, sont considérés comme des chefs-d'œuvre de premier ordre. Il n'en reste que 29 dans le monde entier. Dans ses études au fusain, qu'il exécutait avec une grande minutie, le peintre allemand s'entraînait à dessiner les positions, le tombé des vêtements et les expressions des figures qu'il peignait ensuite sur des retables. Il a étudié en détail les diverses possibilités d'élaboration plastique et de reproduction des effets de lumière à l'aide de tons de gris et de tracés différents. Le dessin de la collection « Am Römerholz » lui a servi de modèle pour deux figures de son œuvre principale, le retable d'Issenheim. Les figures de Marie et Marie Madeleine, représentées sur le panneau de la crucifixion, sont toutes deux inspirées de ce dessin.

Durée de l'exposition : du 30 novembre 2017 au 18 février 2018 

Matthias Grünewald, Portrait d’une femme dolente, vers 1512/15, Pierre noire sur papier, 40,4 (gauche)/41,5 cm (droite), 29,6 (haut)/30,2 cm (bas), Collection Oskar Reinhart « Am Römerholz », Winterthour
Matthias Grünewald, Portrait d’une femme dolente, vers 1512/15, Pierre noire sur papier, 40,4 (gauche)/41,5 cm (droite), 29,6 (haut)/30,2 cm (bas), Collection Oskar Reinhart « Am Römerholz », Winterthour

Fin secteur de contenu

Contact

Collection Oskar Reinhart « Am Römerholz »
Haldenstrasse 95
8400 Winterthour
T +41 58 466 77 40
F +41 58 466 77 44
E Courriel
http://www.roemerholz.ch
Secrétariat et direction
T +41 58 466 77 41
F +41 58 466 77 44


Département fédéral de l'intérieur DFI - Office fédéral de la culture OFC
http://www.bundesmuseen.ch/roemerholz/00441/00663/index.html?lang=fr