Musée des automates à musique

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Le Centre Dürrenmatt Neuchâtel

Images de presse:

Les images ne peuvent être utilisées que dans le cadre d'articles concernant le musée et avec la mention du copyright indiqué.


Autres images ou images en plus haute résolution sur demande.

Biographie
Friedrich Dürrenmatt, fils de pasteur, naît en 1921 à Konolfingen dans l'Emmental et décède à Neuchâtel en 1990, où il a vécu 38 ans. Il a avant tout acquis une notoriété internationale avec ses pièces de théâtre La Visite de la Vieille Dame (1956) et Les Physiciens (1962), ainsi qu'à travers les adaptations cinématographiques de ses romans policiers tels que Le Juge et son Bourreau (1952) ou La Promesse (1958). Ses essais philosophiques et son œuvre tardive autobiographique, de même que son œuvre pictural -  réalisé en parallèle à son travail d'écriture - sont moins connus. L'auteur a recu de nombreux prix au cours de sa carrière. Il s'est marié à deux reprises et de sa première union sont nés trois enfants.
 

Dürrenmatt peintre
A l'aube de ses études, Dürrenmatt écrit à son père : "Il ne s'agit pas de décider si je vais devenir un artiste ou non, car cela ne se décide pas, on le devient par nécessité. [...] Pour moi, le problème est ailleurs. Dois-je peindre ou écrire ? Je me sens appelé par les deux." Bien qu'il décide alors de faire de l'écriture sa profession, Dürrenmatt continuera à dessiner et à peindre durant toute sa vie. Pourtant, hormis quelques caricatures et illustrations de livres, son œuvre pictural a longtemps été ignoré. "Par rapport à mes œuvres littéraires, mes dessins ne sont pas un travail annexe, mais des champs de bataille, faits de traits et de couleurs, où se jouent mes combats, mes aventures, mes expériences et mes défaites d'écrivain" écrit-il en 1978, en introduction au premier volume illustré de ses œuvres. La plupart du temps, les illustrations n'ont qu'un rapport ténu avec ses textes. Elles représentent avant tout des thèmes mythologiques et religieux comme le Labyrinthe et le Minotaure, la Tour de Babel ou la Crucifixion.  Dürrenmatt a également dessiné des séries de dessins parallèlement à l'écriture de textes (Les Fous de Dieu, Le Roi Jean, La Ballade du Minotaure, Midas). Il ne fait pas de doute que Dürrenmatt a été influencé par l'expressionnisme, mais certains artistes  comme Bosch, Brueghel, Piranèse, Goya ou le peintre suisse Varlin, un de ses amis, ont également profondément marqué son œuvre.

Le Centre Dürrenmatt regroupe environ 1000 œuvres originales, un ensemble de carnets contenant des dessins de Dürrenmatt enfant, ainsi que des histoires dessinées que l'artiste a réalisé pour ses propres enfants.

En dehors de la collection du Centre Dürrenmatt, plusieures collections privées abritent des œuvres de Dürrenmatt, en particulier la collection appartenant à la famille de Hans Liechti, aubergiste, collectionneur d'art et ami de Dürrenmatt, à Granges.


Dürrenmatt écrivain
Dürrenmatt a acquis une notoriété internationale avec ses pièces de théâtre et les adaptations cinématographiques de ses romans policiers. Ses essais et son œuvre autobiographique, moins connus, développent une "pensée dramaturgique" propre.


Histoire du Centre Dürrenmatt Neuchâtel 
Le 14 décembre 1990, trois semaines avant son septantième anniversaire, Friedrich Dürrenmatt décède à Neuchâtel où il a vécu et travaillé pendant près de 40 ans dans le cadre idyllique du Vallon de l'Ermitage. En 1989, Dürrenmatt lègue son fonds littéraire à la Confédération, et ce geste sera l'élément déclencheur de la création des Archives littéraires suisses à Berne en 1991. Par la suite, Mme Charlotte Kerr Dürrenmatt, sa seconde épouse, offre à la Confédération l'ancienne maison de Dürrenmatt et son jardin sous la condition que celle-ci soit intégrée à un futur Centre portant le nom de l'écrivain. Grâce à l'initiative de Charlotte Kerr Dürrenmatt, l' œuvre graphique de Dürrenmatt, à laquelle il a continuellement travaillé en parallèle à ses écrits, a pu ainsi être réunie et présentée dans un lieu adéquat.  Après avoir réglé les modalités de la succession avec Charlotte Kerr, la Confédération donne mandat à Mario Botta, architecte suisse de renommée internationale et admirateur de Dürrenmatt, d'élaborer un projet pour le futur centre. Ses premières idées sont développées en 1992 déjà. Les travaux commencent en mai 1998 et sont achevés en septembre 2000.

Le Centre Dürrenmatt Neuchâtel (CDN) est une unité de la Bibliothèque nationale suisse. S'inspirant de l'œuvre de Dürrenmatt, le CDN vise à une approche interdisciplinaire des relations entre la littérature et les arts plastiques. Grâce à son programme diversifié et au soutien scientifique des Archives littéraires suisses, il représente un pont important entre les régions francophone et germanophone de la Suisse et se veut un lieu d'études critiques dont le rayonnement s'étend à l'espace européen. 


Fin secteur de contenu

Informations pour la presse

Informations complémentaires



Département fédéral de l'intérieur DFI - Bibliothèque nationale suisse BN
http://www.bundesmuseen.ch/cdn/00125/00139/00141/index.html?lang=fr